1 mars 2012

Ce mois de février a été marqué par la perte de mon code de carte bleue et de mon père. La Poste a bien voulu me redonner un code de carte bleue...  Les urgences de l'Hôtel-Dieu n'ont en revanche rien pu faire pour enlever ce gros caillou qui bouchait l'aorte de mon géniteur.



Une petite production graphique en ce mois de février, donc. Une illustration pour un dossier sur les mauvaises herbes : Oxalis, liseron, mouron (mourons ?). Pour le reste je ne me suis occupé que de dossiers et de projets futurs qui ne demandaient que peu de réflexion et de concentration...
En tout cas, pas de pissenlits par la racine pour mon père, les cendres ont été dispersées dans la Manche.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire