4 juil. 2019

" On s'arrache les yeux depuis qu'on a atteint le continent pour surprendre l'éclat imperceptible, lointain, qui trahira la chasse diluée, encore, dans le ciel doré. Les mitrailleurs de sabord ne cessent de se pencher sur la culasse de leur arme pour scruter l'espace au-dessus du linteau. le hurlement de tempête, à la fenêtre, se mêle au grondement des moteurs, taraude les tympans malgré les coques des écouteurs. Les tourelles pivotent lentement, régulièrement, comme des têtes d'insectes translucides, de termites guerriers interrogeant de leurs antennes l'azur où se prépare l'essaim des guêpes prédatrices. La courbure du Plexiglas décompose la lumière. Des polyèdres colorés apparaissent dans la coupole dorsale, la bulle vertigineuse de la tourelle Sperry, le dôme du navigateur. Sur le fond incertain, d'un brun tirant sur le vert, de la terre, les polders, les fleuves semblent, selon l'angle lentement changeant des flaques de plomb figé, de l'acier en fusion, des chutes de papier bleu sur un tapis."


B-17G
Pierre Bergounioux 
Argol (2011)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire