4 janv. 2016



« Lorsqu'elle me tendit la main, pour partir, il y avait entre nous, plus clairement que si nous avions dit beaucoup de paroles, une entente secrète que la mort seule devait briser et une amitié plus pathétique qu'un grand amour. » 

Alain-Fournier
Le grand Meaulnes (1913)
Chapitre II - troisième partie 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire